Pardon, vous avez dit « flux RSS » ?


Pardon, vous avez dit « flux RSS » ?

 

Lorsque l’on visite des sites internet, on aperçoit de manière quasi systématique les petites icônes représentant les réseaux sociaux sur lesquels le site en question est présent :

 picto_twitterpicto_facebook

Or, il y a souvent un autre type de picto qui les accompagne et dont beaucoup d’internautes ne connaissent ni son nom, ni son utilité. Mesdames et messieurs, voici ce que l’on appelle le flux RSS.

picto_flux_rss

Le flux RSS, kézaco ?

 

Tout d’abord, procédons par l’appellation complète du nom : Really Simple Syndication, ou en français la syndication de contenus ultra simplifiée. En d’autres termes, c’est de la diffusion de contenus dynamiques, c’est-à-dire régulièrement mis à jour. Alors pour ceux qui pensaient que cette petite icône correspondait à la wi-fi du site web, vous allez être heureux d’apprendre que le flux RSS a une vraie utilité !

 

Le flux RSS, pour quoi faire ?

 

Eh ben c’est simple : vous êtes un internaute et surfez régulièrement sur des sites web, et ce de manière récurrente. Afin de vous faciliter la tâche et de ne pas avoir à vous rendre tous les matins sur chacun des sites internet sur lesquels vous avez l’habitude de naviguer, vous avez à votre disposition l’agrégateur de flux RSS. Que ce soit sur iGoogle, Netvibes (mon préféré) ou encore PageFlakes, vous allez vous créer un compte personnel. A noter qu’il est possible de ne pas passer par cette étape puisque des navigateurs comme Mozilla et Safari ou des plateformes de messagerie comme Thunderbird proposent aussi ce service. Ensuite, en allant sur la page d’accueil de vos sites favoris, vous cliquez sur l’icône flux RSS, qui va vous proposer de vous abonner au flux RSS de la marque en fonction de l’agrégateur de contenus que vous aurez choisi. Multipliez cette opération par autant de sites web que vous voulez, et vous avez dès lors une plateforme qui réunit tous vos sites web préférés avec actualisation des contenus mis en ligne par ces derniers !

 

Le flux RSS, avantages et inconvénients

 

  • Comme vous l’aurez intuitivement remarqué, l’abonnement au flux RSS représente avant tout un gain de temps conséquent dans votre journée de travail. Finie la consultation des newsletters une par une, finie la veille en ligne site web par site web, fini de rechercher dans Google Actualités « dernières news dévelopement médicament » : tout est disponible de manière dynamique et centralisée sur votre tableau de bord.
  • C’est aussi un outil qui est disponible gratuitement et ce n’est jamais négligeable, surtout quand on voit son efficacité ! Enfin, même si l’appellation peut paraître très technique, la manipulation des flux RSS sur les agrégateurs de contenu est très simple et ne demande aucune connaissance spécifique. Chaque mise à jour de contenus n’empêche pas la consultation des nouvelles précédentes, et le rubricage de l’information est possible sur certains sites, notamment les médias d’information.
  • Toutefois, le principal inconvénient réside dans le fait que le flux RSS reste à la marge, les marques lui préférant notamment la newsletter ou l’emailing, où le tracking permet d’avoir un meilleur feedback sur le comportement des utilisateurs. Il demeure l’apanage des sites web traitant d’informatique et de technologies web, des blogs et des marques médias. En dehors de ces trois catégories, rares sont les sites internet qui ont recours à cet outil. Même si de plus en plus de marques y songent, influencées notamment par leur facilité d’utilisation.

 

Alors qu’attendez-vous ? Passez à l’acte ! Et n’oubliez pas vous aussi de jouer le jeu et de le placer dans vos sites web 🙂

 

Ihab El Moaddem, Community Manager Panacee